Emission d'Euro Channel : Contre Enquête sur l'affaire Guéniot

Publié le par Libre Accès Santé

Publié dans Videos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ophélie 06/03/2009 23:28

Malheureusement l'émission du Droit de savoir concernant cette affaire est introuvable sur le site de TF1.
Pouvez-vous communiquer votre blog ?

ophélie 06/03/2009 23:21

Pour melusine
Avez-vous des nouvelles concernant la date de parution du livre d'Antoine Guelaud ?
Pouvez-vous nous scanner les bonnes feuilles que vous avez pu lire ????

Mélusine 17/02/2009 13:03

Je suis vraiment navrée d'avoir à vous annoncer que le livre dont je parlais sera bien mis à la vente le 11 mars, en tout cas il figure dans les prochaines parutions des éditions du Toucan... Devinez qui finance et à qui appartient cette maison d'édition ??? TF1 !! Je suppose qu'il y aura donc un relais médias... Je suis à la recherche de l'émission du droit de savoir qui a déclenché toute cette débâcle malheureusement je ne la trouve nulle part. Vive l'esprit critique ! Je compte bien passer le relais sur mon propre blog et j'espère que vous allez réagir d'une façon ou d'une autre. Je suis partante pour écrire articles, participer à des manifestations etc...

Mélusine 05/02/2009 22:34

Bonsoir,
Je viens de découvrir ce blog et je tiens à participer à ma façon.
Je suis libraire. Il y a quelques semaines, j'ai découvert un tract oublié par un représentant d'une maison d'édition. Je l'ai lu et j'ai été horrifiée. Je ne suis pas soignée (pour l'instant) par le docteur Guéniot. J'en ai entendu parler, beaucoup plus en bien qu'en mal d'ailleurs. Le tract que j'ai découvert est en relation avec un livre qui devrait sans doute être publié en mars prochain.
Il s'agit d'un "roman documentaire" rédigé par le journaliste qui a filmé et "enquêté" sur la prétendue affaire de cette femme au cancer du sein. Ce pseudo-journaliste a décidé d'écrire un livre dans lequel il se mettrait à la place de la "patiente" décédée. Le titre provisoire est "ils ne m'ont pas guérie". J'ai eu le privilège d'en lire quelques extraits.
Alors que le nom de la dame n'est pas cité, les docteurs Guéniot et Saint-Omer sont largement dénoncés. Il s'agit d'une véritable "chasse aux sorcières", une infamie ! L'auteur ne prend en considération que les croyances spirituelles du docteur Guéniot pour étayer sa thèse selon laquelle c'est un charlatan. Pourtant, il s'encombre lui-même d'un discours judéo-chrétien. Il parle à la première personne et ne fait preuve d'aucune objectivité. Plus je lisais les extraits du livre et plus je me sentais écoeurée, scandalisée. Je ne connais peut-être pas personnellement le docteur Guéniot mais je suis moi-même suivie en médecine dite "alternative". Je n'en ai jamais eu à me plaindre. Mieux encore, depuis que j'ai choisi la naturopathie, je me sens mieux physiquement et psychologiquement.
Je sais que le docteur Guéniot est en procès pour éviter que ce roman ordurier et diffamatoire ne paraisse. Par ce message, je souhaite lui donner mon soutien entier. Je tiens aussi à ce que chacun sache que je ne vendrai pas ce livre. S'il devait arriver dans mes rayons contre ma volonté, je serai la première à expliquer à mes potentiels clients l'énormité des mensonges et la politique de diffamation engagée contre lui. De même j'ai décidé de le contacter prochainement dans le but d'en faire mon médecin personnel, si cela est encore possible. Pourquoi ? D'abord parce que, d'après certains de ses patients et de ses élèves que je connais, il est une pointure dans son domaine et il peut véritablement aider. Ensuite, parce que lorsque les clients ou n'importe qui dira du mal de lui, je serai fière et honorée de pouvoir clamer haut et fort "C'est faux ! Je le sais, il est mon médecin !".
Depuis que j'ai lu ce document, je sens l'injustice gronder en moi et je meurs d'envie de me battre. Pas seulement pour lui mais pour tous les naturopathes auxquels s'attaque ce pseudo journaliste. J'irai même plus loin : depuis que j'ai découvert les bienfaits de ces médecines douces, je n'ai qu'une envie, c'est de m'y initier. Deux personnes de ma famille proche sont décédées d'un cancer. Avec le recul, je regrette qu'elles n'aient pas connu le docteur Guéniot. S'il n'avait pu les sauver, il les aurait au moins soulagées de leurs douleurs, les aurait écoutées.
J'espère sincèrement que le livre ne paraîtra pas. Si les pressions font que la justice ne fait pas son travail, je serai la première à dénoncer ces infamies.
Mélusine.